Philagora Espace Decouverte

PHILAGORA Decouvertes, tourisme culturel, loisirs, enfants

° TOURISME Vacances, mer, soleil, montagne, campagne

° ART - Expositions, Musées, Artistes

° Contes pour enfants

° Espace Jean Joubert Écrivain et poète, prix Renaudot

° A la découverte des langues régionales: Occitan Gascon Catalan

° Je cherche un EMPLOI

° Découvrez les 17 villages de l'Archipel des métiers d'art en Languedoc-Roussillon

_________________________________

° Art de vivre et gastronomie

° ABOUT the World articles en anglais

_________________________________

° Recommandez philagora à vos amis

° Philagora tous droits réservés

° Respect de la vie privée

_________________________________

° Contact

° Publicité

 

° Rubrique contes pour enfants

Bienvenue les enfants 
_________________________________

  SACRÉE RENTRÉE ! ! !

= Pour écouter la musique, clic ici: musique.mid 

__________ ~~~~Copyright ~~~~__________

Ce matin, maman est venue réveiller Guillaume plus tôt que d'habitude: "Vite, mon chéri! lève-toi! tu vas être en retard !"
Pas de réponse. Maman continue:
"Tu sais bien! Aujourd'hui, c'est la rentrée! C'est chouette! La maîtresse est très gentille, et puis, tu vas trouver plein d'amis à l'école!"

Guillaume ne bouge pas. L'école, il y est déjà allé l'année dernière, ça ne l'amuse pas tellement. Mais maman insiste: "Tu en as de la chance, c'est moi qui aimerais être à ta place!"sacrée rentréeLà, ça devient intéressant! Guillaume ouvre un oeil. Si maman veut aller à l'école, ça l'arrangerait, parce qu'il a des tas de choses à faire à la maison.
"D'accord, tu vas à ma place. Tu verras, c'est chouette! La maîtresse est très gentille, et puis, tu vas trouver plein d'amis à l'école!"
Maman est bien attrapée! Mais elle ne veut pas le montrer, alors elle prend un air tout content: 
"Quelle chance! que tu es gentil, mon chéri! D'accord, je vais à ta place. Mais j'aimerais que tu viennes avec moi, tu comprends, tes copains, je ne les connais pas bien, et puis, il faut expliquer à la maîtresse que c'est moi qui te remplace."

Dans ces conditions, il ne faut plus traîner. On s'habille en vitesse. Hop, un coup de peigne. Chloup, on avale le chocolat, et en route!
Normalement, c'est maman qui devrait mettre dans son dos le cartable avec un gros Babar dessiné dessus, mais elle dit qu'il est trop petit pour elle, alors, tant pis, Guillaume le porte. Il tient fort la main de maman et il marche devant elle en tirant, comme elle fait quand ils sont en retard ou qu'il ne veut pas avancer.

A cette allure, ils sont vite à l'école. Madame Lencrier, l'institutrice, les accueille avec un grand sourire, en tendant les bras:
"Voici le gentil Guillaume, que sa maman nous amène, ôte ton manteau et viens retrouver tes petits amis!"  
Maman essaie d'en profiter pour retirer sa main, mais son fils la retient et il explique à Maîtresse:
"Aujourd'hui, j'ai beaucoup de travail à la maison, alors, j'ai amené maman, c'est elle qui reste avec vous."

Les deux dames se regardent, elles ne savent pas trop quoi faire.
"Oh, moi, je vous garderais bien, dit madame Lencrier, mais j'ai déjà Albertine, Julia, Kévin, Corentin et Rosalie qui m'ont amené leur maman, en me disant la même chose, ça finit par faire beaucoup de mamans. Et puis, qui est-ce qui reconduira les petits chez eux?... En attendant, je les ai tous mis là, dans la classe."

Ca, c'est vrai, il n'y avait pas pensé! Il ne peut pas rentrer tout seul!
Pendant que Guillaume réfléchit, la porte s'ouvre, Albertine, Julia, Kevin, Corentin, Rosalie et tous les autres l'aperçoivent. Ils se jettent sur lui en poussant des cris de joie: 

"Te voilà! Viens vite voir tout ce que Maîtresse a préparé pour nous!..
- Des billes toutes neuves...
- Des ballons à gonfler...
- Des tubes pour faire des bulles...
- Des images d'animaux...
- Des craies de toutes les couleurs...
- La série des dinosaures...
- Elle a dit qu'on ferait du guignol...
- Et qu'elle nous raconterait une histoire...
- Pour le dessert, on aura des crêpes à la confiture...
- Et même, si on est très sages, elle a dit qu'elle nous apprendrait à compter jusqu'à dix!..   - On va bien s'amuser!..

- Et les mamans! qu'est-ce qu'elles vont faire?

- En tout cas, nous, on reste ici!
- Tant pis, il vaut mieux qu'elles rentrent à la maison, les pauvres!
- Oui, ici, c'est notre école à nous, après tout! C'est pas pour elles!"

Les "pauvres mamans" baissent les yeux sans rien dire, si elles se regardaient, elles éclateraient de rire. 

Quand elles voient les petits bien occupés par leurs jeux, elles font un au revoir de la main à madame Lencrier, et elles s'en vont sur la pointe des pieds . . .

________________________________

= page-

Joëlle Llapasset

 ° Rubrique contes pour enfants