Philagora Espace Decouverte

PHILAGORA Decouvertes, tourisme culturel, loisirs, enfants

° TOURISME Vacances, mer, soleil, montagne, campagne

° ART - Expositions, Musées, Artistes

° Contes pour enfants

° Espace Jean Joubert Écrivain et poète, prix Renaudot

° A la découverte des langues régionales: Occitan Gascon Catalan

° Je cherche un EMPLOI

° Découvrez les 17 villages de l'Archipel des métiers d'art en Languedoc-Roussillon

_________________________________

° Art de vivre et gastronomie

° ABOUT the World articles en anglais

_________________________________

° Recommandez philagora à vos amis

° Philagora tous droits réservés

° Respect de la vie privée

_________________________________

° Contact

° Publicité

 

° Rubrique contes pour enfants : http://www.philagora.org/contes/

Bienvenue les enfants 

Joëlle Llapasset   | Copyright

Une chevauchée fantastique


Ecouter la musique, clic ici:cheval.mid 
(lien ouverture en popup) 
------------------------------------------------------------

Les trois jours qui suivent, Justinien se montre docile comme un agneau. Il grimpe, il cueille, il dit: "Que c'est beau!", il accepte tout ce qu'on lui propose. Ses parents sont aux anges: "Là, tu vois bien qu'il n'est pas si méchant que ça, notre Justinien!"
Le moment est venu de demander une faveur:  "
Et si nous faisions une promenade à cheval, cet après-midi? Ce serait intéressant, ça changerait!"
- Des chevaux! Tu as vu des chevaux ici, Adeline?
- Tiens? Je n'avais pas remarqué, Alfred.
-
Moi, je les ai bien vus, déclare Justinien en riant, et depuis la première minute! Il y en a cinq, on peut faire des promenades, je sais où c'est, j'ai demandé les prix... Oh, s'il vous plaît! Ce serait chouette!

Comment refuser ce plaisir à un garçon qui s'est montré si agréable? Impossible de trouver une bonne fausse raison, il faut y passer!
Voilà donc la famille Tricotin à cheval.   "
Vous ne risquez rien, a dit Monsieur Cravache, c'est moi qui commande, vous suivez, ou plutôt, votre cheval suit ce que je fais, c'est tout". 
On va au pas, à la queue leu leu sur un sentier en bordure du bois.  Juste derrière Monsieur Cravache monté sur Rafale,
il y a Julot, il porte une jeune fille pâlote qui n'a pas l'air très à son aise. Ensuite, vient Amadou avec le père de famille, qui roule de droite à gauche sur son derrière rebondi, un peu comme un sac de farine, "floc, floc, floc". Derrière lui, Clémentine est chargée de Maman, longue et maigre, raide comme un bâton, elle serre de toutes ses forces les côtes de sa monture, "toc, toc, toc", aïe les pauvres fesses

Justinien est en queue, tout à son aise, tout content. Il s'est vite adapté au pas de Baliverne. C'est vrai qu'il a l'air doué pour l'équitation. Cravache, qui surveille son monde, voit bien qu'il n'a pas affaire à des vedettes, sauf, probablement le ouistiti du bout, qu'il vaut mieux avoir à l'oeil. Alors, prudemment, on reste au pas, "Au pas, camarades, au pas, camarades, au pas, au pas, au pas!". La fille pâlote et les parents sont soulagés, mais le garçon ronge son frein.
Tout d'un coup, allez savoir quelle vilaine mouche l'a piqué, Justinien se penche sur la crinière de Baliverne et lance le grand cri de guerre des Indiens Comanches "Yahouou! En avant!" Comme s'il n'attendait que ça, l'animal bondit. Il bouscule Clémentine, dont la cavalière bascule dans les orties. Il dépasse Amadou, qui prend à son tour le mors aux dents et fonce au galop. Il frôle la petite maigrichonne, qui se rattrape de justesse au cou de sa bête. 
A la hauteur de Rafale, la voix furieuse de Monsieur Cravache l'arrête pile. 
Justinien est resté en selle, le voici devant le Maître Cavalier. Il comprend son énorme bêtise et il baisse le nez. Sans un mot au coupable, sans même le regarder, Monsieur Cravache remet sa troupe en ordre. Et le convoi rentre piteusement à la ferme.

Les pauvres parents ne savent pas comment s'excuser. Monsieur Cravache les interrompt rudement: "Des coups de pied aux fesses, votre sale gamin n'a pas dû en recevoir beaucoup, et ce n'est pas moi qui vais m'en charger. Que je ne le revoie plus jamais! Et vous pouvez lui dire de ma part qu'il est vraiment taré d'avoir fait cette idiotie, parce que j'avais senti tout de suite qu'il pouvait devenir un cavalier! "

==> Aller à la page suivante (page3)

Texte de Jacqueline Masson ©

------------------------------------------------------------

Joëlle Llapasset  - Copyright 

° Rubrique contes pour enfants : http://www.philagora.org/contes/