Philagora Espace Decouverte

PHILAGORA Decouvertes, tourisme culturel, loisirs, enfants

° TOURISME Vacances, mer, soleil, montagne, campagne

° ART - Expositions, Musées, Artistes

° Contes pour enfants

° Espace Jean Joubert Écrivain et poète, prix Renaudot

° A la découverte des langues régionales: Occitan Gascon Catalan

° Je cherche un EMPLOI

° Découvrez les 17 villages de l'Archipel des métiers d'art en Languedoc-Roussillon

_________________________________

° Art de vivre et gastronomie

° ABOUT the World articles en anglais

_________________________________

° Recommandez philagora à vos amis

° Philagora tous droits réservés

° Respect de la vie privée

_________________________________

° Contact

° Publicité

 

° Rubrique contes pour enfants : http://www.philagora.org/contes/

Bienvenue les enfants 

Joëlle Llapasset   | Copyright

Le Mystère de la Tortue.


Ecouter la musique, clic ici: tortue.mid 
(lien ouverture en popup) 
------------------------------------------------------------

Monsieur Labrosse peignait. On ne peut pas dire qu'il était vraiment peintre, parce qu'il avait un métier: il vendait des machines à laver. Mais il passait tout son temps libre à remplir de traits et de couleurs des tableaux immenses. Sa femme, qui l'aimait beaucoup, n'osait pas lui dire qu'elle aurait souhaité mettre aussi d'autres choses, par exemple, des photos de ses enfants, ou des paysages.
Lui, ses peintures lui plaisaient tellement, qu'il voulait les montrer. Son grand rêve, c'était d'entendre un jour quelqu'un lui dire: 
"Oh, s'il vous plaît, cher monsieur Labrosse, vendez-moi un de vos merveilleux tableaux!" 

Souvent, la nuit, il lui venait une idée, alors, vite, il enfilait sa robe de chambre, ses mules, et il descendait dans son atelier, qui donnait sur un petit jardin tranquille. 
Il ouvrait sa porte-fenêtre, il mettait de la jolie musique, et hop! au travail.
Il peignait, il peignait jusqu'à ce que de fatigue, le pinceau lui tombe des mains
Voilà qu'un soir, quand il veut mettre sa mule droite, quelle horreur! il sent quelque chose de froid au fond! 

Qu'est-ce que c'est? Il regarde et il voit une petite tortue qui s'est installée à la place de son pied! D'où vient-elle? Il prend tout doucement la bestiole et il va la porter à l'autre bout du jardin: "Ouf! elle m'a fait peur, celle-là!"
Le lendemain, il revient à son atelier. Il a oublié son aventure, et il reprend son ouvrage. Il peint, il peint si longtemps que le pinceau lui tombe des mains, il a dû commencer à s'endormir. Alors, il rouvre les yeux. Et devant lui, que voit-il? Une énorme tortue qui le regarde!
"Mon Dieu! qu'est-ce que c'est que ce monstre? C'est sûrement la tortue d'hier qui a grandi, mais alors, demain, quelle taille aura-t-elle?" 
Le pauvre monsieur Labrosse est affolé, il prend son courage à deux mains, pousse la grosse bête dehors avec un balai et referme la porte-fenêtre. On verra plus tard quoi faire. 

Un beau dimanche où il a peint tout l'après-midi, il étend ses œuvres par terre et il ouvre la porte-fenêtre pour les faire sécher. Il a vraiment réussi des choses magnifiques, mais il faut aller dîner, il reviendra les voir après.
"Viens, dit-il à sa femme, quand ils ont terminé le repas, je crois que cette fois, tu seras étonnée".
Etonnés, ils le sont tous les deux, en voyant sur les tableaux de drôles de chemins qui s'entrecroisent. Monsieur Labrosse est consterné, furieux, et subitement, il se rappelle ses visites de la nuit:
"Ah, c'est encore cette sale bête! cette fois, elle est venue gâcher mon travail! D'où sort-elle, cette tortue de malheur? Je n'en veux pas, je vais la chasser!"
Madame Labrosse le voit si fâché qu'elle se tait,    elle n'ose pas lui dire qu'il n'y a pas une seule tortue dans le jardin, mais trois: une petite, une moyenne et une grande. Elle les a achetées pour amuser ses petits-enfants. Quand ils viendront, ils seront ravis de les voir se promener l'une derrière l'autre. 
D'ailleurs, ce qu'elles ont dessiné sur les tableaux est assez joli, on dirait un peu des traces de pas dans le désert. On a envie de rêver, d'inventer des histoires... 
Au fond, comme ça, les tableaux de son cher Marcel lui plaisent beaucoup. 
"Je vais brûler ce gâchis, il n'y a plus que ça à faire", dit monsieur Labrosse,
- Oh, non! s'il te plaît, donne-le moi, demande sa femme, je m'en servirai pour autre chose.
-
Bah, si ça te fait plaisir..."
Madame Labrosse a son idée. Elle emballe les tableaux, et sans rien dire à son mari, elle va les montrer à un ami qui s'y connaît:
"Qui a fait ça?
C'est génial! Je suis sûr qu'on pourrait le vendre très cher! 
- Eh bien, répond madame Labrosse, tu sais que Marcel
peint un peu..."
Alors, l'ami la supplie:
"Oh, s'il te plaît, Simone,  vends-moi un de ces merveilleux tableaux!"

Texte de Jacqueline Masson ©

------------------------------------------------------------

Joëlle Llapasset  - Copyright 

° Rubrique contes pour enfants : http://www.philagora.org/contes/