Philagora Espace Decouverte

PHILAGORA Decouvertes, tourisme culturel, loisirs, enfants

° TOURISME Vacances, mer, soleil, montagne, campagne

° ART - Expositions, Musées, Artistes

° Contes pour enfants

° Espace Jean Joubert Écrivain et poète, prix Renaudot

° A la découverte des langues régionales: Occitan Gascon Catalan

° Je cherche un EMPLOI

° Découvrez les 17 villages de l'Archipel des métiers d'art en Languedoc-Roussillon

_________________________________

° Art de vivre et gastronomie

° ABOUT the World articles en anglais

_________________________________

° Recommandez philagora à vos amis

° Philagora tous droits réservés

° Respect de la vie privée

_________________________________

° Contact

° Publicité

 

° Rubrique contes pour enfants

Bienvenue les enfants 
Joëlle Llapasset   | Copyright   

    Mon chien Orion. 

mon chien

= Pour écouter la musique, clic ici: musique.mid 

__________ ~~~~~~~~__________

Orion était magnifique, le poil luisant, les babines retroussées, à l'oeil vif et sympathique. Il habitait Paris, près du Luxembourg, et il aimait beaucoup se promener dans ce grand jardin plein de fleurs et d'enfants.

  Il observait les sportifs pendant qu'ils trottinaient. Il courait après les pigeons, il tournait avec le manège, il humait le parfum des roses, et quand il avait envie de se rafraîchir, il jouait sur les pelouses avec le tourniquet du jardinier... Il était comme chez lui.
Jean, son maître, le gâtait beaucoup, il le faisait dormir dans sa chambre et manger comme lui. Malheureusement, Jean avait un métier qui l'obligeait à s'absenter souvent et il devait laisser son chien tout seul dans dans l'appartement. 
Alors, Orion, pour se distraire et peut-être aussi pour montrer qu'il n'était pas content, inventait toute sorte de bêtises. 

Il ouvrait les oreillers pour voir voltiger les jolies plumes grises et blanches, il mordillait le cartable où Jean rangeait ses revues, il avalait les chaussettes ou les cravates qui traînaient sur la moquette, il préparait aussi toutes sortes de bonnes surprises pour le retour de son maître chéri.
Finalement, Jean a compris que son chien s'ennuyait et qu'il avait besoin de compagnie. Alors, il a appelé son ami André qui vivait dans le sud de la France,  au milieu  d'un grand jardin, moins grand bien sûr que le Luxembourg, mais largement suffisant pour les cabrioles d'un chien

D'ailleurs, Orion faisait de moins en moins de cabrioles, il avait quatorze ou quinze ans, ce qui, pour un chien, correspond à l'âge d'une grand'mère. L'air de la campagne lui ferait du bien, il serait très heureux. André, qui aimait beaucoup les animaux, a bien voulu se charger de lui, et Jean l'a emmené là-bas. Mais les chiens se languissent loin de leur maître. Parfois même, ils meurent de tristesse quand ils ne peuvent plus le voir et c'est ce qui se passait pour Orion .

Quel chagrin pour Jean! Il avait beau se dire qu'il avait donné à son chien le dernier grand bonheur de sa vie, il était terriblement triste. Alors il a demandé qu'on brûle son corps. Le tout petit peu qui est resté - de la cendre et la médaille de son collier- il les a mis dans un oeuf de pierre, d'une jolie pierre blanche, douce et brillante. Il a cherché l'endroit le plus tranquille du jardin, et il a installé l'oeuf à l'ombre sous un pin en l'enfonçant dans le tapis d'aiguilles sèches: voilà!
Il croyait, le bon Jean, que personne ne passerait dans ce coin éloigné...

Pensez-vous! Les petits-enfants ont eu vite fait de repérer qu'il y avait là-bas quelque chose d'intéressant. Grégoire et sa soeur Joséphine se sont approchés sans oser toucher cette chose qui les intriguait. Joséphine est la plus intriguée. Malgré les gronderies de maman, elle maltraite ce pauvre oeuf en criant: "Alors, tu sors, oui ou non?" Elle l'agite si fort qu'il lui échappe des mains, et: "clac! clac! clac!", l'oeuf se casse en trois morceaux! Les enfants sont effrayés, ils se regardent sans oser parler: que va dire Tonton Jean?...
Juste à ce moment-là, qu'est-ce qu'ils entendent? 

"Tui! tui! tui!"...   Et qu'est-ce qu'ils voient?
Un beau petit oiseau perché sur les morceaux de l'oeuf! Quelle merveille! Alors, ils crient tous ensemble: "Maman! maman! viens vite! L'oeuf d'Orion a fait un oiseau!"
Et c'est sûrement vrai, parce que, quand tonton Jean pense à son vieux chien,  "Tui! tui! tui!", un beau petit oiseau vient se percher près de lui. 
C'est son ami qui lui rend visite.

Texte de Jacqueline Masson ©

_________________

Joëlle Llapasset

 ° Rubrique contes pour enfants