Philagora Espace Decouverte

PHILAGORA Decouvertes, tourisme culturel, loisirs, enfants

° TOURISME Vacances, mer, soleil, montagne, campagne

° ART - Expositions, Musées, Artistes

° Contes pour enfants

° Espace Jean Joubert Écrivain et poète, prix Renaudot

° A la découverte des langues régionales: Occitan Gascon Catalan

° Je cherche un EMPLOI

° Découvrez les 17 villages de l'Archipel des métiers d'art en Languedoc-Roussillon

_________________________________

° Art de vivre et gastronomie

° ABOUT the World articles en anglais

_________________________________

° Recommandez philagora à vos amis

° Philagora tous droits réservés

° Respect de la vie privée

_________________________________

° Contact

° Publicité

 

° Rubrique contes pour enfants : http://www.philagora.org/contes/

Bienvenue les enfants 

Joëlle Llapasset   | Copyright

 Chatoune RETKA  est de retour

retka1.jpg (9684 octets)


Ecouter la musique, clic ici: musique.mid 
(lien ouverture en popup) 
------------------------------------------------------------

Pendant des heures, tous les cinq, papa, maman, et les trois enfants, ont appelé. Pendant des heures, ils ont marché sous le crachin, parcourant les rues, interrogeant les passants, dans l'espoir de retrouver leur petite chatte... C'est Constantin qui a fini par dire ce que chacun n’osait pas vraiment penser: elle est perdue, on rentre à la maison."
L'après-midi, papa a fabriqué des dizaines de messages, et ils sont allés en déposer dans toutes les boîtes aux lettres, en afficher chez tous les commerçants...

Le soir, ils se sont couchés tout tristes. Les enfants se sont endormis, et ils ont fait des rêves. 

Alexis a vu un grand pirate aux bras tatoués de têtes de mort qui s' avançait doucement vers Retka.
Il lui a présenté son beau perroquet   : "tu vois, c 'est Séraphin, il sennuyait, tu pourras lui tenir compagnie" Séraphin a crié de sa grosse voix "rrô! rrô!".

Elle a passé son museau, puis ses oreilles noires, et le matelot s'est mis à la gratter sur le dessus de la tête avec deux doigts, puis à la caresser sur le cou, juste comme elle aime, et elle s'est mise à ronronner. 

Constantin a vu Retka qui marchait dans la rue, elle avait faim, où trouver à manger? Juste à ce moment-là, une bonne odeur est venue lui chatouiller les moustaches une odeur de viande et de charcuterie..saucisse.gif (2909 octets) Retka a tellement faim qu'elle voudrait miauler pour réclamer son repas comme elle le fait à la maison, mais ici, elle n'est pas chez elle! Que faire? 
Bérénice voit une vieille dame, dans une chambre remplie de rubans, de dentelles et de fleurs en tissu, elle va ouvrir sa porte, et, à ce moment-là, qu'est-ce qu'elle aperçoit, pelotonné contre le mur? un joli chat qui la regarde en ouvrant tout grands ses yeux bleus, c'est Retka. "Oh, ma belle! comment es-tu venue ici? entre à la maison, il fait froid dehors. Viens je vais te donner un peu de lait chaud".  

Retka n'hésite pas, elle a compris qu'elle avait affaire à une gentille, elle entre et elle se frotte en ronronnant contre les jambes de la vieille dame.

Papa et maman ne dorment pas. Maman se fait du souci: sa pauvre chatoune, si affectueuse, si délicate, si timide, que va-t-elle devenir toute seule dans la nuit et le froid? Dimanche passe, pas de nouvelles. Il faut reprendre le travail, l'école, le bureau, mais chacun pense à Retka. Elle manque à tout le monde. Au bout d'une semaine, toujours rien. Encore une semaine, puis une autre… Il y a presque un mois que la chatte a disparu, et, sans se le dire, on commence à penser qu'elle ne reviendra plus.

Ce soir, on rentre tard à la maison, il fait noir, il pleut crachin.gif (1753 octets)et tout le monde dort dans le quartier. Pourtant, la lumière s'allume chez Camille et Monique, ils ont dû guetter le bruit de la voiture. Les voilà qui sortent tous les deux, ils rient et ils crient: "Retka est retrouvée! Tout à l'heure, des enfants sont venus nous apporter ce message, ils vous attendent, dans le grand immeuble de la Colline. Il faut vite y aller!"  

Il y a là une dizaine de jeunes, filles et garçons de sept à quinze ans, l'un d'entre eux tient Retka sur ses genoux. Dès qu'elle aperçoit ceux qu'elle connaît si bien, elle file vers eux comme une petite flèche de tendresse et ce sont des caresses a n'en plus finir. 

Enfin, on reprend ses esprits et papa interroge: "où l'avez-vous trouvée? quand ça? qu'est-ce qu'elle faisait?" et tous répondent en chœur: "Cet après-midi, pendant que nous jouions au ballon, nous avons vu bouger dans le bosquet, devant l'immeuble, ça nous a intrigués, nous sommes allés voir, et nous avons vu votre chat qui dévorait un pigeon!"

Retka, dévorer un pigeon! ça c'est vraiment nouveau! mais il a bien fallu qu'elle se débrouille pour survivre toute seule pendant un mois. 
Retka, ma fille, nous sommes fiers de toi, et nous te pardonnons le souci que tu nous a causé, à condition que tu nous racontes tout ce que tu as fait.
Mais ça, c'est une autre paire de moustaches!

-----------------------------------------------------------

Joëlle Llapasset  - Merci de ne pas recopier ce conte: Copyright

° Rubrique contes pour enfants : http://www.philagora.org/contes/