Philagora Espace Decouverte

PHILAGORA Decouvertes, tourisme culturel, loisirs, enfants

° TOURISME Vacances, mer, soleil, montagne, campagne

° ART - Expositions, Musées, Artistes

° Contes pour enfants

° Espace Jean Joubert Écrivain et poète, prix Renaudot

° A la découverte des langues régionales: Occitan Gascon Catalan

° Je cherche un EMPLOI

° Découvrez les 17 villages de l'Archipel des métiers d'art en Languedoc-Roussillon

_________________________________

° Art de vivre et gastronomie

° ABOUT the World articles en anglais

_________________________________

° Recommandez philagora à vos amis

° Philagora tous droits réservés

° Respect de la vie privée

_________________________________

° Contact

° Publicité

 

> J'aime L'art - Expositions Musées Artistes > Musée Fabre de Montpellier

Le Musée Fabre de Montpellier

Sébastien Bourdon 1616 – 1671 -  

Portrait d’homme, dit l’homme aux rubans noirs 

Huile sur Toile, 108,5 x 89,5 cm

Site Philagora, tous droits réservés
_________________________________

 
-

Dans l’immense production du portrait français au XVIIe siècle – réduite à peu de choses, il est vrai, par la négligence et le mépris joints à l’iconoclasme révolutionnaire - l’Homme aux rubans noirs peut être regardé comme l’une des œuvres les plus célèbres et les plus souvent reproduites.

L’identification du modèle avec Molière, longtemps admise et aujourd’hui unanimement rejetée, a disparu sans que sa renommée en ait souffert. 

Une jeunesse sans vraie beauté, un air d’élégance sans morgue, une mélancolie plus rêveuse que triste, un bouillonnement d’étoffes blanches s’échappant des crevés et que dominent un visage immobile et un regard fixe.

On ne sait si tout cela tient d'avantage à l’habileté du peintre ou à la sensibilité du psychologue. Le tableau ne cherche pas à attirer le regard : 
mais pour peu qu’on s’arrête devant lui, il fascine et ne se laisse plus oublier.
Fabre avait trouvé l’œuvre dans le midi ; son style, la date du costume, le type physique du modèle semblent confirmer qu’il s’agit bien d’un portrait exécuté à Montpellier lors du séjour de Sébastien Bourdon de 1657-1658. 

-

 

 

Trois peintures de Sébastien Bourdon
- Peinture: Halte de bohémiens et de soldats
- Peinture: La guérison du démoniaque
- Peinture: L'homme aux rubans noirs.

 

  • Page 1 Sébastien Bourdon, sa vie son oeuvre
    Page 2 Heurs et malheurs de Bourdon
    Page 3 La peinture au carrefour des religions. Le plaisir de peindre

 

 ____________________________________

Réalisation Joëlle Llapasset ©

 

 

> J'aime L'art - Expositions Musées Artistes > Musée Fabre de Montpellier

 

 

 

Pages Philagora http://www.philagora.fr/ et http://www.philagora.org/