Philagora Espace Decouverte

PHILAGORA Decouvertes, tourisme culturel, loisirs, enfants

° TOURISME Vacances, mer, soleil, montagne, campagne

° ART - Expositions, Musées, Artistes

° Contes pour enfants

° Espace Jean Joubert Écrivain et poète, prix Renaudot

° A la découverte des langues régionales: Occitan Gascon Catalan

° Je cherche un EMPLOI

° Découvrez les 17 villages de l'Archipel des métiers d'art en Languedoc-Roussillon

_________________________________

° Art de vivre et gastronomie

° ABOUT the World articles en anglais

_________________________________

° Recommandez philagora à vos amis

° Philagora tous droits réservés

° Respect de la vie privée

_________________________________

° Contact

° Publicité

 

> J'aime L'art - Expositions Musées Artistes > Musée Fabre de Montpellier

Le Musée Fabre de Montpellier

Noël HALLÉ 

" Cornélie, mère des Gracques ". (1779)

Au Musée Fabre de Montpellier 
(39, Bd Bonne Nouvelle)

Site Philagora, tous droits réservés
_________________________________

La vertueuse Cornélie était connue dans l'antiquité pour avoir refusé de se remarier et s'être consacrée à l'éducation de ses enfants. A une patricienne qui lui rend visite, exhibant ses riches parures, la jeune veuve rétorque, en lui présentant ses trois fils, comme son plus grand trésor.

Cornélie prouve que l'on peut devenir la femme que l'on a choisie d'être, sans renier ses racines. On peut effectivement se laisser aller au déterminisme ambiant, au prétendu "vent de l'histoire". Mais on peut aussi en choisissant une conduite, se choisir et mener une de ces actions qui poussent continûment dans la même direction.

La Rome du II ème siècle se trouve à la croisée des chemins: 

  • ou bien se laisser aller au flux d'un devenir qui semble couler vers le maximum d'inégalités, l'étouffement de la liberté, vers un Empire baigné de sang et de servitudes, selon la violence des nantis, 
    ou bien tenter une révolution plus juste qui redistribue les terres (égalité) et permette la représentation du peuple par des tribuns (liberté), c'est ce que les Gracques ont conduit.

Cornelia, mère admirable, élève ses deux fils de telle manière qu'ils deviennent capables d'être "auteurs d'une histoire", et non pas simples spectateurs. Ainsi, est-elle la femme du devoir, de l'héroïsme. 

Que tout cela finisse dans un bain de sang et par le triomphe des aristocrates, ne change rien, l'aventure devient exemplaire. Le pan d'histoire élevé par les Gracques ne passe pas et reste devant les regards de celui qui s'interroge sur la condition féminine, sur la Vertu et sur la liberté. L'héroïsme nous enseigne que la liberté est toujours à prendre au risque de sa vie.

Cliché © Tous droits réservés, publiés avec l'aimable autorisation de monsieur Sylvain Amic conservateur art moderne et contemporain au Musée Fabre de Montpellier Agglomération.

Découvrez le livre bouleversant de Marie-France ROUVIÈRE Cornelia, mère des Gracques (aux Editions L'Harmattan)

____________________________________

Réalisation Joëlle Llapasset ©

> J'aime L'art - Expositions Musées Artistes > Musée Fabre de Montpellier

Pages Philagora http://www.philagora.fr/ et http://www.philagora.org/