Philagora Espace Decouverte

PHILAGORA Decouvertes, tourisme culturel, loisirs, enfants

° TOURISME Vacances, mer, soleil, montagne, campagne

° ART - Expositions, Musées, Artistes

° Contes pour enfants

° Espace Jean Joubert Écrivain et poète, prix Renaudot

° A la découverte des langues régionales: Occitan Gascon Catalan

° Je cherche un EMPLOI

° Découvrez les 17 villages de l'Archipel des métiers d'art en Languedoc-Roussillon

_________________________________

° Art de vivre et gastronomie

° ABOUT the World articles en anglais

_________________________________

° Recommandez philagora à vos amis

° Philagora tous droits réservés

° Respect de la vie privée

_________________________________

° Contact

° Publicité

 

> J'aime L'art - Expositions Musées Artistes > Musée Fabre de Montpellier

Le Musée Fabre
39 boulevard Bonne Nouvelle – 34200 Montpellier

Exposition 

Le cubisme

Site Philagora, tous droits réservés
_________________________________
 

Par Sylvain Amic, conservateur au musée Fabre.

 

Né dans les ateliers de Braque et Picasso, le cubisme est longtemps resté affaire des seuls initiés. Interloquée par l’apparition de quelques œuvres cubistes dans les Salons de 1911, l’opinion publique va, lors de l'exposition de La Section d'or en octobre 1912, prendre la mesure de l'ampleur de cette révolution picturale et de son impact sur toute une génération de peintres.  
Ces artistes, qui figurent aujourd’hui au firmament de l’art moderne, se regroupent au sein de La Section d’or pour affronter ensemble une critique hostile et affirmer au prix d’un scandale sans précédent un nouveau langage artistique destiné à jeter les bases d'une esthétique moderne. 

A la déliquescence de l'impressionnisme se voient opposées les valeurs de construction, de solidité, issues aussi bien des lois ancestrales du Nombre d'or que des principes cubistes : multiplicité des points de vue, abandon du seul filtre de la perception au profit de la connaissance mentale et complète du motif, recherche d’une représentation supérieure de l’objet.  


Alors que bien des illusions et des destinées talentueuses se brisent dans le fracas de la Grande Guerre, La Section d’or refondée en 1920 est plus que jamais cosmopolite, accueillant dans ses rangs de grandes figures de l’art russe, telles Larionov et Gontcharova.   


Dans le contexte du « retour à l’ordre » cette seconde exposition marque la volonté de poursuivre l’effort cubiste en s’attirant, lors d’une tournée organisée à Amsterdam, Bruxelles, Genève et Rome, la collaboration des grandes avant-gardes contemporaines, De Stijl, le Bauhaus, le constructivisme russe et le futurisme italien.   


En 1925, la troisième exposition de La Section d’or se présente comme une tentative pour reconstituer l’édition de 1912, et veut confronter les travaux anciens aux productions contemporaines de leurs auteurs. Cet ultime épisode permet aux grands absents de 1912, Braque, Picasso et Delaunay d’être réintégrés dans la Section d’or, qui apparaît désormais comme la plus ambitieuse aventure de l’époque cubiste

 

_______________

Clichés © Tous droits réservés, publiés avec l'aimable autorisation de monsieur Michel Hilaire conservateur en chef du Patrimoine, directeur du Musée Fabre et de monsieur Sylvain Amic conservateur adjoint- Musée Fabre de Montpellier.

 ____________________________________

Réalisation Joëlle Llapasset ©

> J'aime L'art - Expositions Musées Artistes > Musée Fabre de Montpellier

 

Pages Philagora http://www.philagora.fr/ et http://www.philagora.org/