Philagora Espace Decouverte

PHILAGORA Decouvertes, tourisme culturel, loisirs, enfants

° TOURISME Vacances, mer, soleil, montagne, campagne

° ART - Expositions, Musées, Artistes

° Contes pour enfants

° Espace Jean Joubert Écrivain et poète, prix Renaudot

° A la découverte des langues régionales: Occitan Gascon Catalan

° Je cherche un EMPLOI

° Découvrez les 17 villages de l'Archipel des métiers d'art en Languedoc-Roussillon

_________________________________

° Art de vivre et gastronomie

° ABOUT the World articles en anglais

_________________________________

° Recommandez philagora à vos amis

° Philagora tous droits réservés

° Respect de la vie privée

_________________________________

° Contact

° Publicité

 

> J'aime L'art - Expositions Musées Artistes > Musée Fabre de Montpellier

Le Musée Fabre
39 boulevard Bonne Nouvelle – 34200 Montpellier

Exposition Printemps des musées

- Primavera- La Riviera de 1862 à 1920

Tammar Luxoro

Site Philagora, tous droits réservés
_________________________________
 

La Via ferrata 1870- Huile sur toile 52X130
"Avec l'aimable autorisation de la Galleria d'Arte Moderna de Genes et de monsieur Amic conservateur du patrimoine, musée Fabre".

-Après avoir pratiqué sous l’influence du peintre suisse Alexandre Calame un paysage de type romantique, Luxoro se tourne vers une peinture réaliste, relevant d’un rapport plus immédiat et direct avec le monde. Même si Luxoro ne peut être défini comme un véritable novateur, il sert sans doute de passeur comme le prouve l’évolution de ses élèves Ernesto Rayper et Alfredo D’Andrade vers un plus franc naturalisme. Un exemple de ce renouvellement partiel nous est donné par La voie ferrée, l’une des œuvres les plus publiées et exposées de l’artiste génois, dont Rayper tire une gravure intitulée la Riviera Ligurienne. L’apparition de la locomotive à vapeur et de son panache de fumée, symbole s’il en est d’une modernité triomphante, s’inscrit dans un panorama balayé par une nostalgie toute romantique, qui s’exprime en particulier dans la violence des éléments et l’intense chromatisme du ciel orageux.

Critique d’art dans le «Courrier Mercantile» et dans «L’Art en Italie», Luxoro est une figure centrale de la vie artistique à Gênes dans la deuxième moitié du XIXe siècle. A l’âge de 23 ans, il organise une exposition au profit des familles des soldats de la première guerre d’indépendance qui donne naissance en 1849 à la Société Promotrice des Beaux Arts de la ville de Gênes, dont les Salons devaient accueillir ses œuvres sans interruption de 1850 à 1871. A l’Accademia Ligustica où il fait ses premières armes en 1842, il prend une part active à la réforme des enseignements, obtient après d’âpres combats l’ouverture et la direction d’une école du paysage réaliste en 1874. Membre de l’Ecole de Rivara, il participe également à la fondation de l’Ecole civique industrielle de la duchesse de Galliera, où il enseigne le dessin industriel. Enfin, sa fervente activité dans le domaine de la conservation et de la restauration des biens historiques et artistiques, lui vaut d’être nommé membre de la Commission conservatrice des monuments et d’assumer la charge officielle d’«Inspecteur Royal des fouilles et des monuments pour la circonscription de Gênes».

 

  • - Exposition La Riviera de 1860 à 1920
    - Présentation: Thème, le paysage
    Découvrez Tammar Luxoro (1925-1899). La via ferrata.
    Découvrez Ernesto Rayper (1840-1873). I Pittori.
    Découvrez Rubardo Merello (1872-1922). San Fruttoso di Camogli.

_______________

Clichés © Tous droits réservés, publiés avec l'aimable autorisation de monsieur Michel Hilaire conservateur en chef du Patrimoine, directeur du Musée Fabre et de monsieur Sylvain Amic conservateur adjoint- Musée Fabre de Montpellier.

 ____________________________________

Réalisation Joëlle Llapasset ©

> J'aime L'art - Expositions Musées Artistes > Musée Fabre de Montpellier

 

Pages Philagora http://www.philagora.fr/ et http://www.philagora.org/